Image Alt

Accessibilité des contenus ou comment se faire comprendre de tout le monde 

Accessibilité des contenus ou comment se faire comprendre de tout le monde

Accessibilité des contenus ou comment se faire comprendre de tout le monde 

Vos sites web, applications ou documents sont-ils accessibles à tous et toutes ? Vos contenus sont-ils aisés à utiliser, y compris pour les personnes en situation de  handicap ? Une formation vous explique comment (bien) faire.

Lorsqu’on évoque l’accessibilité, on pense au fait d’adapter l’espace public ou privé aux personnes en situation de handicap. Or, la notion d’accessibilité s’applique également à l’espace public virtuel. Sites web, contenus digitaux ou interactifs, communication digitale, il est temps de s’interroger sur l’accessibilité des contenus.

L’accessibilité, un principe d’égalité

Un site et des contenus plus accessibles, cela signifie que toutes les personnes seront capables d’accéder à votre information. L’administration est donc la première concernée, puisqu’elle produit de nombreux contenus utiles à destination de l’ensemble des citoyens et citoyennes.

Donnez les mêmes possibilités à tout le monde, n’est-ce pas déjà un principe d’égalité cher à notre démocratie? Comme l’est la non-discrimination.

Des contenus accessibles facilement pour tous et toutes, c’est aussi un moyen de réduire la fracture numérique.

“On pense spontanément aux personnes porteuses d’un handicap physique. Mais les cibles sont bien plus larges : ce sont les daltoniens, les personnes âgées, ceux qui disposent d’un ordinateur avec une version ancienne d’un navigateur internet. Cela peut être vous demain, parce que vous avez le bras dans le plâtre ! Les 15% de la population qui souffrent d’un handicap visuel, auditif, cognitif ou moteur sont confrontés à des obstacles récurrents dans un environnement numérique essentiellement visuel. En comptant les personnes âgées et les accidentés temporaires, 25% des personnes sont en situation de handicap sur le web.” Stéphanie Ernoux, Responsable communication de crise, Coordinatrice du pôle digital au Service public de Wallonie

Égalité et diversité : une formation à la non discrimination

L’accessibilité des contenus : une obligation

Plus qu’un souhait, rendre les contenus accessibles est en fait une obligation légale. De fait, les administrations publiques sont tenues légalement de rendre les informations et applications utilisables par l’ensemble  des citoyens et citoyennes, en ce compris les personnes en situation de handicap.

Cette obligation est édictée dans un décret wallon de 2019, lui-même la transposition d’une directive.

Selon le décret wallon, depuis septembre 2020, tout site internet du secteur public doit être accessible aux personnes en situation de handicap visuel ou auditif.  Quant aux applications mobiles développées par le service public, elles devront être accessibles à tous et toutes à partir de septembre 2021.

Des contenus plus accessibles : une formation pour sensibiliser

La législation impose de produire des contenus (web ou PDF) de qualité, lisibles et compréhensibles par tout le monde. Cela concerne les producteurs et productrices de contenus ou d’outils numériques au sens large : responsables de communication, gestionnaires de site web, spécialistes matières, professions de la rédaction, etc.

Concrètement, pour produire un contenu accessible, on va devoir :

  • Adapter le contenu à différentes situations de handicap, notamment liées à la vue et à l’ouïe (daltonisme, perte de la vue, soucis d’audition)
  • Penser tous les formats de contenus (textes, liens, images, tableaux, contenu multimédia, documents PDF) en fonction de ce public
  • Rédiger en langage clair (éviter le jargon, produire des phrases courtes et simples…)

Mais avant d’être capable de produire des contenus plus accessibles, il est important de comprendre quels sont les obstacles concrets rencontrés par certains publics. Heureusement, une formation pour les responsables de contenus est prévue à ce sujet.

L’accessibilité, mais que fait l’IT ?

Des sites, applications, outils numériques plus accessibles, cela relève aussi de la responsabilité des personnes en charge du développement.

Un site plus accessible cela veut dire d’ajouter des fonctionnalités et adapter le codage pour permettre :

  • la lecture des textes
  • la lecture des images (en rédigeant un texte alternatif, ou balise ALT, décrivant l’image)
  • la possibilité de zoomer sur un contenu
  • l’amplification du son
  • la navigation par la touche tab
  • les meilleurs contrastes

Il y a donc de nombreuses adaptations techniques à prévoir pour créer des outils informatiques adaptés aux différentes situations de handicap.

De nombreux métiers du numérique sont donc concernés par le sujet de l’accessibilité : des développeurs et développeuses de sites web front-end aux gestionnaires de projets en passant par les graphistes. D’où l’intérêt d’une formation spécifique : la formation “Développer un site web accessible”. Elle est indispensable pour comprendre concrètement les obstacles rencontrés par certaines personnes et apprendre à tenir compte de leur réalité.

Une formation sur l’accessibilité, accessible à distance

La formation destinée aux personnes chargées du contenu et celle conçue pour les métiers de l’informatique se déroulent en 2 demi-journées et à distance. Elles seront aussi proposées en présentiel dès que les mesures sanitaires nous le permettront.

A l’issue de votre formation, vous serez capable de créer des contenus et des outils informatiques accessibles à tout le monde.

“En sortant de la formation, les participants peuvent résoudre les problèmes identifiés (un contraste de couleur trop faible, créer un PDF accessible, permettre une navigation par tabulations, etc.). Il y a des solutions qui peuvent rapidement être mises en place. D’autres, prendront plus de temps. Je pense aux sous-titrages des vidéos, par exemple.” Stéphanie Ernoux, Responsable communication de crise, Coordinatrice du pôle digital au Service public de Wallonie 

L’organisme de formation que nous avons choisi est une référence dans le domaine. Il s’agit de anysurfer, ce qui signifie « tous les surfeurs et surfeuses » (sous-entendu de sites internet).

Anysurfer est un projet lancé par Solidarité en vue, une organisation de services pour les personnes aveugles et malvoyantes. Le crédo de Anysurfer est  « Pour un internet plus accessible ». Tout est dit !

Nos formations sont la concrétisation du besoin de l’administration de s’adapter à une obligation légale mais aussi morale. Inscrivez-vous !

Alors, qu’allez-vous apprendre aujourd’hui ?

Aujourd’hui, c’est un must de rendre votre communication accessible à tout le monde. Inscrivez-vous à la formation « Accessibilité web – Produire des contenus accessibles ». Actif ou active dans les métiers de l’informatique, la formation « Accessibilité web – Développer un site web accessible » a été spécialement conçue pour vous.

L’École d'administration publique (EAP) a été créée en 2012 pour former le personnel des administrations de la Région Wallonne, la Fédération Wallonie-Bruxelles et leurs OIP. Son objectif est d'améliorer les compétences des collaborateurs, tout en favorisant les échanges d'expériences inter-administrations.

Ajouter un commentaire